electronic music for fest-noz addicts !

/ « Peseurt mood ? », premier album

 

production : AP-EB
distribution : Coop Breizh
sortie : novembre 2011

.

Le premier album de Krenijenn (Lina Bellard, harpe / Erwan Burban, trompette / Vincent Raude, machines), groupe de fest-noz, peut vous intéresser…

… si vous aimez la musique traditionnelle (et/ou bretonne, de fest-noz, folk, celtique,…) et que vous voulez faire un cadeau à quelqu’un qui trouve ça nul mais qui aime bien les musiques électroniques. Si tout se passe comme d’habitude, cette personne devrait vous dire : « tiens, ça, par contre, j’aime bien ! C’est peut-être pas si nul que ça, les musiques trads… »

… si vous aimez les musiques électroniques et vous voulez faire un cadeau à quelqu’un qui trouve ça nul mais qui aime bien la musique bretonne (et/ou bretonne, de fest-noz, folk, celtique,…). Si tout se passe comme d’habitude, cette personne devrait vous dire : « tiens, ça, par contre, j’aime bien ! C’est peut-être pas si nul que ça, les musiques électroniques… »

.

Il pourrait aussi vous intéresser…
si vous vous êtes un jour demandé pourquoi diable presque tous  les groupes de fest-noz enchaînaient 3 airs par morceau et changeaient systématiquement de tonalité à chaque morceau (voire en cours de morceau), et ce que ça donnerait si on essayait de faire autrement (c’est à dire comme ça se fait dans la plupart des musiques modales du monde),
… si vous avez l’intuition que la trompette est l’instrument idéal pour mener la danse (!), et/ou que l’ordinateur, bien dressé, peut être un instrument de musique à part entière, et/ou que la harpe de Bretagne peut avoir l’énergie et la force rythmique des luths d’asie centrale,
… si vous essayez de suivre les musiques qui s’inventent en Bretagne dans l’espace fragile qui existe (malgré tout !) entre le « à la manière des anciens, phonocopie de collectage » (le musée) et le « en fait c’est du jazz-du rock-du… mais faut pas le dire, on présente ça comme du trad » (la braderie),
… si vous n’êtes pas allergique aux échelles « à l’ancienne » (c’est à dire pas forcément calquées sur les demi-tons du piano),
si vous pensez qu’un album, ça peut aussi être autre chose qu’une suite de morceaux, enregistrés « comme sur scène »,

.

Bref, ce magnifique album (digipack 3 volets, livret 18 pages, 9 textes inédits, trilingue français-breton-anglais,…) est en vente :
– dans les fnac, Leclerc Culture, Cultura, Virgin, et librairies spécialisées
, entre 16 et 18€
– sur le site de la Coop Breizh
 (http://www.coop-breizh.fr/ecouter-2/musiques-2/fest-noz-groupes-35/cd-krenijenn-peseurt-mood-4164/zoom-fr.htm), 15€
– directement dans les festoù-noz qu’on anime,…

.

L’article sur le premier album de Krenijenn, paru dans le numéro de novembre-décembre 2011 du magazine « Musique Bretonne » (édité par Dastum) : Krenijenn article musique bretonne en pdf.

La critique du disque dans le numéro de mars de la revue ArMen :

.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s